PETITE HISTOIRE DE DEMWAZEL

PETITE HISTOIRE DE DEMWAZEL

Dans votre entourage,vous avez l’habituded’entendre l emot demoiselle «Demwazèl».Parfois pour exprimer votre contentement face à une tenue vestimentaire d’une fillette ou d’une femme âgée, vous prononcez ce mot « demoiselle ». Par exemple : apa bebe gentan fin demwazèl ; ou sanble yon demwazèl wi.

D’après Larousse 2013, ce dernier définit demoiselle comme « une jeune fille célibataire qui n’est pas encore mariée. » Dans les sciences naturelles, on définit demoiselle comme « un genre d’insectes à quatre ailes membraneuses, qui ont les yeux gros, le corps très long et qu’on appelle aussi Libellules ». En termes de proverbes, on utilise le mot demoiselle pour mesurer la température, « le temps est demoiselle ».

Nous proposons de nous réapproprier ce mot du quotidien pour lui insuffler une charge subversive. DEMWAZEL se situe dans la tension entre l’identité construite et leur soif de liberté ou d’épanouissement. Nous faisons le pari de miser sur l’éducation pour fournir aux filles, les clés qui les aideront à déconstruire, reconstruire et réinventer le monde qui les entoure en même temps qu’elles se réinventent. DEMWAZEL, c’est maintenant un système de pensée, une lutte mais également une abnégation pour que rien ne soit plus comme auparavant. Une détermination attisée par le silence de notre société face à la brisure des rêves des jeunes filles ; par l’espoir d’un changement radical des opinions discriminatoires de notre monde.

DEMWAZEL se présente comme un état d’esprit ; l’incarnation d’une lutte contre les violences ; la promotion des valeurs de l’autonomie ; l’annonce de l’explosion du potentiel féminin et la rupture avec le mutisme. C’est une base pour aider les filles à construire leurs rêves et à en sortir avec la motivation qu’il faut pour se battre.

DEMWAZEL veut que chaque fille s’en sorte avec la conviction qu’il y a possibilité de se battre et de réaliser ses rêves.